La Saga des Droits de l’Homme au Burkina Faso : La Route de la Liberté

Publié le lundi 19 juin 2017

« Cet ouvrage concernant la saga des droits de l’homme axée sur le parcours d’activistes des droits humains, maitre Halidou Ouédraogo et ses compagnons au Burkina Faso en particulier et en Afrique en général, se définit à priori comme étant une restitution d’un droit légitime à tous ceux du pays réel, ces millions de gens laissées pour compte du Burkina Faso, d’Afrique, et à tous les amis et camarades activistes des droits humains de par le monde, leurs pairs, eu égard à ce noble combat d’équipe accompli quant au respect des droits humains fondamentaux en Afrique.
Restitution à ceux du pays réel du Burkina Faso parce que pour eux, maitre Halidou Ouédraogo et ses compagnons par leurs actes posés et par une détermination sans faille, se sont affirmés avec courage et persévérance en protecteurs, promoteurs de leurs droits vitaux. En se situant à l’instar d’une bouée de sauvetage, en plein milieu de ces vagues dévastatrices des régimes politiques africains liberticides, violant en toute impunité le plein exercice des droits humains sacrés et inaliénables des populations confirmés par la déclaration universelle des droits de l’homme de 1789, maitre Halidou Ouédraogo et ses compagnons contredisent à ce propos les inepties verbales de monsieur Thiers ce ténor de la politique française qui déclamait en 1848 sous l’auguste dôme de l’assemblée nationale française que la déclaration des droits de l’homme n’était pas écrite pour les noirs de Brazza, pour ainsi dire pour tout noir du continent.
Restitution à l’ensemble des amis et camarades activistes des droits humains afin qu’ils aient un aspect ne serait-ce qu’incomplet de leur riche personnalité confirmée durant ce parcours difficile et périlleux du combat des droits humains en Afrique.
Ce projet de livre date d’un certain temps, l’idée a été lancée au cours d’une discussion avec maitre Halidou Ouédraogo lors d’une des festivités du 14 juillet de l’ambassade de France au Burkina Faso, je venais de terminer un ouvrage important au succès retentissant concernant un ainé de la politique du Burkina Faso.
Cet ouvrage se rapportant aux activistes des droits de l’homme au Burkina Faso et à maitre Halidou Ouédraogo que j’estime et connais de très longue date, un grand frère de toute confiance n’a pas pris autant de temps ni suivi le même schéma que mes précédents écrits à thème, bien qu’il ne se soit pas fait sans peine. La confection d’un ouvrage concernant 7 personnalités d’envergure, habituellement ne dépend pas du temps passé à sa réalisation, mais de l’énergie que l’on dépense pour le voir enfin sous sa forme livresque, c’est cette réalité qui différencie les hommes ordinaires, des quidams, des hommes qui transcendent les autres par leur dimension exceptionnelle.
Il m’a fallu pour ces années cadres du combat des droits humains avec maitre Halidou Ouédraogo et ses compagnons 1980/2014, plusieurs recherches, plusieurs fouilles, plusieurs rencontres avec maitre Halidou Ouédraogo et ses compagnons, plusieurs questionnements dans des cercles d’influence et des journées sans répit pour trouver et parcourir des documents indiqués concernant maitre Halidou Ouédraogo et ses compagnons de ce combat à nulle autre pareille en Afrique, faire le tri afin que soit située au mieux la très féconde personnalité de maitre Halidou Ouédraogo et ses compagnons sous le feu des événements politiques cruciaux et bouleversants de l’avant Révolution, de la Révolution et de la IV République du Burkina Faso, un système politique maintenu en permanence par des hommes clefs. Ces travaux ont été entamés un an et quelques mois avant les évènements qui emportèrent le président du Burkina Faso, monsieur Blaise Compaoré. C’est cette victoire d’étape des activistes des droits humains et des populations déterminées en insurrection du Burkina Faso dont sa jeunesse paya le prix fort sous les balles assassines des hommes de tenue, qui marque douloureusement la continuité de ce long combat entamé bien des années avant, par cette génération courageuse, téméraire des premiers activistes des droits humains » n

Extraits de l’Avant-propos
du Tome I de la Saga des droits de l’homme au Burkina Faso,
un livre de Armand Balima Senghor.
L’édition en ligne est disponible sur Amazone


Commenter l'article (0)