Editorial

Non à la criminalisation du journalisme d’investigation

Publié le mercredi 19 décembre 2018

C’est un acte qui pourrait rester dans les pages sombres des annales de la presse burkinabè. L’opérateur économique, Inoussa Kanazoé, réclame des dommages et intérêts de sept milliards de francs CFA au journal d’investigation Courrier Confidentiel qu’il a cité à comparaitre devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou. Toute la presse nationale réunie, y compris les médias d’Etat, ne peut pas mobiliser une telle somme. L’opérateur économique (...) Lire...

  Partager

Insécurité au Burkina : Vaincre le terrorisme, c’est d’abord vaincre la peur qu’il inspire(1)

Publié le jeudi 6 décembre 2018

C’est devenu presqu’intenable, ce que vivent nos Forces de défense et de sécurité (FDS), le peuple burkinabè dans son entièreté. Ces méchants croquants que sont les terroristes nous harcèlent de toute part, n’offrant pas la moindre minute de répit. Leur objectif est on ne peut plus clair : briser l’épine dorsale de ce que nous croyons, nous faire douter de nous-mêmes, de notre nation, nous faire regretter l’ancien régime qui semblait œuvrer main dans la (...) Lire...

  Partager

Situation nationale : Quand Blaise hésite à faire face à son destin

Publié le jeudi 6 décembre 2018

Les signaux restent des plus perceptibles : Blaise COMPAORE a le mal du pays et souhaiterait vivement rentrer. Tous ceux qui l’ont rencontré dans son exil ivoirien, ces derniers temps, sont formels sur ce point. En seulement quatre années d’exil volontaire, l’envie irrésistible de revenir parmi les siens semble irrémédiablement avoir eu raison du physique naguère si avenant de celui qu’il était convenu d’appeler « l’enfant terrible de ZINIARE ». Et (...) Lire...

  Partager

Quand un présumé complot devient un piège pour le Roco

Publié le vendredi 11 mai 2018

Voilà une affaire embarrassante pour le président du Faso. S’il avait accepté de lever la main pour que l’arrestation du colonel Auguste Denise Barry se fasse, c’est sans doute pour ne pas apparaitre comme celui qui empêche les services de sécurité de travailler. Notre scepticisme est bien connu sur la question. Nous l’avions ouvertement exprimé en son temps, au regard de l’absurdité de la thèse du complot imputé au colonel. En effet, devant une (...) Lire...

  Partager

Quand Armand s’achète une mauvaise bagarre

Publié le mercredi 25 avril 2018

Deux personnalités emblématiques se sont publiquement étripées devant les médias comme pour donner une résonnance particulière à leur différend. L’édile de la capitale, Armand Beouindé, a été le premier à ouvrir le bal des hostilités en convoquant les médias pour dénoncer la démarche du promoteur immobilier Abdoul Ouédraogo dit Abdoul Services à propos d’un don de terrain d’environ 10 hectares aux populations de Sondogo, village situé à la périphérie de (...) Lire...

  Partager

CSC : Le double langage de Kosyam

Publié le lundi 23 avril 2018

En moins de deux mois, la présidence du Faso s’est fendue de deux arrêtés contradictoires sur la question de l’intérim du président du Conseil supérieur de la communication (CSC). Le premier arrêté en date du 20 octobre 2017 nommait un président suppléant dans le but de combler le vide laissé par la présidente Nathalie Somé empêchée. Cette nomination provoqua à juste titre la réprobation de l’opinion publique d’autant que le texte organique de (...) Lire...

  Partager

Mairie de Ouagadougou : Des seuils d’approbation des marchés publics, on en reparle !

Publié le jeudi 29 mars 2018

Le maire Behouindé Armand a remis sur la table le polémique dossier des seuils d’approbation des marchés publics. On se souvient que le 18 janvier dernier à la première session de l’année, les conseillers municipaux de l’opposition l’avaient obligé à retirer les trois délibérations querellées. Il s’agissait des délibérations portant seuils d’approbation des marchés de gré à gré, des appels d’offres restreints ainsi que ceux pratiqués au niveau de la (...) Lire...

  Partager

7/114 Articles