Le MPP, un baptême dans l’enthousiasme et la conviction

Publié le vendredi 31 janvier 2014

Des milliers de Burkinabè en délire sont venus être témoin du baptême du nouveau parti des anciens barons du CDP. C’était ce samedi 25 janvier à la Maison du Peuple.

La journée a commencé par l’Assemblée générale constitutive tenue dans la matinée au Conseil Burkinabè des Chargeurs. Un tour sur les lieux nous a permis de constater que les conclavistes travaillaient dans une atmosphère conviviale.

Nous avons pu constater la présence effective de Roch, Salif, Simon et du Larlé Naaba. Ils étaient les seuls autorisés à avoir accès à la salle. La soirée était réservée pour annoncer le nom du parti au grand public à la maison du peuple. Sur place des pancartes attestaient la présence de toutes les provinces du Faso. La flopée des chefs coutumiers attirait tous les regards.

Des associations de jeunes des arrondissements, secteurs, marchés et yaars arborant des banderoles signaient leur massive présence. Nombres d’entre eux portaient des tee-shirts et casquettes à l’effigie de Roch, Salif, Simon. Les participants excipaient également des fanions avec la photo du trio. On chantait et dansait. Le maître de cérémonie (MC) lançait de temps en temps le cri de guerre du parti auquel la foule répondait énergiquement. « Heiii… » « Heiiiii ». 

Rock marc Christian Kaboré, président du MPP (Ph, Evénement)

Des artistes notamment Sana Bob enflamme la salle avec ses deux titres phares ‘on n’est pas d’accord’ et ‘mon pays’. Le puissant appareil de sonorisation malgré l’immensité de la salle déversait des décibels de sonorité dans les oreilles rendant quasiment impossible les conversations entre voisins. Avant même que les choses sérieuses ne commencent, la salle refusait du monde.

Le MC demandait incessamment à ceux qui se bousculaient aux différentes portes d’entrée de bien vouloir occuper les places sous les tentes installées dans la cour. Même des journalistes accrédités n’ont pas pu avoir accès à l’intérieur.

Des participants étaient assis à même le sol. La salle était ornée de slogan dont voici certains avec les exergues : « N’ayons pas peur car demain sera meilleur » ; « LE PARTI du développement partagé » ; « LE PARTI de la bonne gouvernance » ; « LE PEUPLE principal bénéficiaire des richesses nationales » ; « LA JEUNESSE au cœur de notre programme » ; « Non à la révision de l’article 37 » ; « Non au Sénat » ; « Tous ensembles pour une alternance démocratique en 2015 ».

15h 50 arrive les officiels. La foule est en liesse. Elle répond chaque fois par un tonnerre d’applaudissements lorsque le nom de chaque membre du bureau est prononcé. Mais c’est le nom de Roch comme président du parti qui sera longuement et intensément applaudi avec des cris d’approbation. Salif et Simon seront aussi ovationnés avec ardeur.

La divulgation du nom du parti jette la foule dans l’ivresse de l’allégresse. L’ambiance restera électrique tout au long des présentations. Les ténors, même une fois dans leurs véhicules respectifs auront de gros soucis pour se frayer un chemin. Roch est littéralement pulvérisé d’une pluie de ‘prési, prési, prési’.

Hamidou TRAORE 


Commenter l'article (1)