Professionnalisme : Un Zongo, prochain adversaire de Messi, Ronaldo, Neymar…en Espagne

Publié le jeudi 18 juillet 2013

Il est déjà entré dans l’histoire. Le jeune Jonathan Zongo, sociétaire de UD Alméria en Espagne vient vient d’arracher son ticket pour la D1, la Liga si chère Léo Messi, à Christiano Ronaldo, à Iniessa, à Xavi , à Neymar…bref le championnat des meilleurs de la planète foot. La saison prochaine, le public burkinabè, mordu du foot européen qui a longtemps cherché en vain la trace d’un compatriote dans la Liga sera comblé. Jonathan Zongo, la pièce maitresse de son club sera au rendez-vous. Assurément oui ! Car l’ancien sociétaire de l’USO n’a pas accompagné Alméria en D1. 

Le jeune Burkinabè Zongo veut faire flotter le drapeau du Burkina en Espagne.

Il a été un des principaux acteurs de l’ascension de son club. Titulaire indiscutable de son équipe, il a eu le malheur de se blesser à 10 journées de la fin du championnat D2. Sa période d’indisponibilité a coïncidé avec la période de contre performances de son club. En principe, la durée initiale de son indisponibilité excluait tout retour en compétition avant la prochaine saison. Son coach, dans le désarroi demandera le miracle au toubib et au Kiné. Et le miracle a été possible. Jonathan a été récupéré à 4 journées de la fin du championnat. Et hope ! Voilà Alméria qui a commencé à regagner. Pour son entraîneur, Javi Gracia, le joueur burkinabè est « le sauveur de Almeria ». C’est le joueur qui a donné le plus de passes décisives de son équipe à défaut de marquer où de provoquer un pénalty. Son atout, sa vitesse. On pourrait même parler de TGV tant qui il va vite. « JO » tel qu’il s’appelle en club a un coffre qui n’a pas d’égale. « Jamais il ne fatigue » a commenté son capitaine, Corona. Joueur de couloir, le garçon entame sa 4e année à UD Almeria. Mais avant l’Espagne, le joueur détecté par l’USO dans les quartiers a d’abord fait ses classes au Brésil. Là, il subi les railleries des Brésiliens, les dieux du foot avant de se faire une place au soleil grâce à sa détermination et son talent. L’équipe qui l’a accueilli l’a déclassé l’obligeant à jouer avec les juniors. Ayant transcendé, il s’ouvre les portes des espoirs où il a mis tout le monde d’accord avant d’accéder à l’équipe d’élite. Ce passage au pays du Roi Pélé a fait du garçon le guerrier qu’il est aujourd’hui. En Espagne, toute la presse déroule tapis rouge pour ce garçon à qui on prédit un bel avenir.

J J Traoré


Commenter l'article (449)