Lutte contre les feux de brousse : Un atelier de formation dans le département de Bittou

Publié le jeudi 16 mai 2013

L’Union « Potal Saabirrina » des éleveurs du département de Bittou a tenu le mardi 12 mars 2013 un atelier de formation sur les feux de brousse. L’atelier placé sous le haut patronage du Directeur Régional des ressources animales et halieutiques du Centre Est M. KONGO Saidou, sous le parrainage de M. Abass SAWADOGO, chef du bureau des Douanes de Bittou et le co-parrainage de M. NANA Issa a été présidé par le préfet du département dans la salle de conférence de la mairie de Bittou. L’Union Potal Saabirrina est une union fédératrice de 26 groupements d’éleveurs du département de Bittou. Depuis Juin 2011 l’union est bénéficiaire de l’accompagnement technique et financier du Lutheran World Relief (LWR), ONG de secours et de développement international à travers le Projet d’amélioration durable des conditions de vie des ménages agropasteurs membres de l’Union des éleveurs du département de Bittou dans la province du Boulgou, par l’accroissement de la rentabilité de la production animale.

C’est dans le cadre des activités dudit projet que l’Union a organisé le mardi 12 Mars 2013 un atelier sur les feux de brousse.

En effet les feux de brousse constituent un phénomène d’une ampleur très inquiétante pour les éleveurs de Bittou. Dans la réflexion pour des recherches de solution, l’union a réalisé qu’il est impossible aux agropasteurs de l’union de venir seuls à bout de ce fléau. C’est pourquoi l’union a préconisé cet atelier qui a regroupé en outres les agropasteurs, les responsables coutumiers des villages, les autorités administrative locales, les responsables de l’environnement, de la sécurité pour mener le débat et adopter des stratégies de mitigation voir d’élimination du phénomène. Il s’agissait là de créer un cadre de plaidoyer pour favoriser la prise de décision participative et consensuelle pour stopper les feux de brousse dans le département de Bittou.

Après la cérémonie d’ouverture de l’atelier trois communications ponctuées d’échanges et discussions ont constitué la matière des travaux de la journée.

La première communication faite par le directeur provincial de l’environnement et du développement durable du Boulgou s’est penchée sur les causes, conséquences et ampleur des feux de brousse dans le département de Bittou ; le deuxième communicateur à savoir le directeur provincial des ressources animales et halieutiques du Boulgou a exposé sur l’utilisation des feux dans la gestion des ressources naturelles particulièrement celles fourragères.

Après ces deux communications bien enrichissantes, l’Association Sudu - baaba basée à Bittou a parlé de leurs stratégies et expériences en matière de lutte contre les feux de brousse dans le département de Bittou. Sensibilisation, causeries débats avec les Comité Villageois de Développement (CVD), les conseillers municipaux et les chefs coutumiers étaient leurs stratégies de lutte.

Par la suite le premier et le deuxième communicateur sont revenus à la tâche avec des recommandations pour lutter contre les feux de brousse. Ces recommandations ont été complétées par celles des participants qui pour finir ont proposé des actions concrètes à mener et ont pris des engagements dans le sens d’éradiquer les feux de brousse du département de Bittou. Parmi les solutions celle qui a le plus convaincu la totalité des participants est la création ou la redynamisation de comités de gestion des feux dans les villages du département.

En rappel cet atelier a pu se tenir grâce à l’appui financier du LWR.

Pour le président de l’Union Potal Saabirrina des éleveurs du département de Bittou, El Hadj Dramane SONDE, la satisfaction est totale. « L’Union compte plus de 25 groupements repartis dans le département avec des groupements installés dans la zone agropastorale de la Nouaho. Notre bureau a été renouvelé il y a deux ans. Nos activités se mènent bien grâce financement de notre projet à hauteur de 100 millions de francs CFA par le LWR. Parmi nos activités figurent les formations comme celle que nous avons faite aujourd’hui sur les feux de brousse. Cet atelier a été bénéfique puisque les participants ont pris des engagements pour lutter contre ce fléau. Surtout que les chefs coutumiers se sont engagés eux aussi pour nous accompagner dans le processus de même que le conseil municipal, le service de l’environnement et tous les autres acteurs. Nous les en remercions d’avance. Nos remerciements vont également à l’endroit de nos partenaires venus nous apporter leurs contributions du plateau central, l’Association Andal & Pinal et l’Union des Groupements d’Eleveurs Wend-waoga de l’Oubritenga (UGEWO) ».


Commenter l'article (4)