Amélioration des services douaniers : SYLVIE une trouvaille pour alléger les commerçants

Publié le mercredi 17 avril 2013

Après l’informatisation du système douanier Burkinabè dans le cadre de la modernisation de cette administration, le Système de liaison virtuelle pour les opérations d’importations d’exportations (Sylvie), lancé en décembre 2011 entrera en vigueur à partir du mois d’octobre 2013. Ce système, selon les explications des premiers responsables du département douanier pourra permettre l’utilisation d’une plate-forme électronique pour exécuter toutes les actes administratifs publics et privés nécessaires au dédouanement des marchandises. « A la date d’aujourd’hui, les activités entrant dans le cadre de la réalisation du projet ont été exécutées à plus de 70%. Conformément au chronogramme de mise en œuvre, la généralisation de l’utilisation du système sera effective à partir d’octobre 2013 », a annoncé le directeur général des douanes, Jean Sylvestre K. Sam. La cérémonie du vendredi 15 mars constitue le lancement d’une campagne de communication sur le SYLVIE. Cette campagne devra porter à la connaissance des différentes administrations et des opérateurs économiques premiers concernés par le système, ses avantages dans l’amélioration des transactions douanières.

C’est un système qui complète la modernisation de l’administration douanière. Bien que moderne, l’administration douanière n’avait pas atteint les objectifs escomptés des années 1990. Les délais de l’enlèvement des marchandises en douanes sont restés toujours longs « D’une part, la collecte de ces documents rallonge le temps mis pour les formalités douanières et d’autre part, une telle situation contribue à détériorer le classement de notre pays dans le cadre du programme Doing Business », déplore. Le DG Sam.

Les commerçants et les acteurs du système douanier espèrent donc qu’avec SYLVIE, beaucoup de leurs préoccupations trouveront des réponses appropriées.

La douane sénégalaise à travers le GAINDE 2000 a inspiré sa consœur burkinabè. Au Sénégal, GAINDE 2000 a permis d’obtenir des résultats jugés satisfaisants par son administrateur général, Ibrahima Nour Eddine Diagne, et qui espère que les mêmes résultats pourront être atteints au Burkina avec SYLVIE : « Nous escomptons pouvoir atteindre les mêmes résultats avec la mise en œuvre du projet SYLVIE qui sera construit sur la base d’un partenariat fécond douane/chambre de commerce ». SYLVIE est une exigence pour les pays africains pour commercer à travers la facilitation de l’obtention des actes de commerce et le système de guichet unique est fondamental pour l’amélioration de l’environnement des affaires. SYLVIE répondra-t-elle à ces attentes ?

Wilfried BAKOUAN


Commenter l'article (1)