Assemblée Générale de la SEP : Imaginer une fiscalité adaptée à l’entreprise de presse

Publié le jeudi 4 avril 2013

Le patronat de la presse privée s’est retrouvé à Léo ce samedi 23 mars pour réfléchir sur la viabilité des entreprises de presse. Ce conclave qui devrait se terminer en une journée a enregistré la présence des membres du Conseil national du patronat burkinabè et de la Maison de l’entreprise. A l’issue des travaux, la SEP a procédé au renouvellement de son organe dirigeant. C’est Sheriff qui a été reconduit au poste de président. 

 

Ils étaient une trentaine de patrons de la presse privée ayant honoré le rendez-vous de Léo. Regroupé sous la coupole de la Société des Editeurs de la Presse Privée(SEP), ces propriétaires d’entreprise de presse privée ont tenu à travers cette rencontre, à attirer l’attention des pouvoirs publics sur le poids écrasant de la fiscalité sur leurs sociétés. Ils plaident ainsi en faveur d’une fiscalité adaptée à la nature de l’entreprise de presse. Cherif Sy, le président sortant qui a pris la parole en premier lieu, s’est alarmé d’une fiscalité plus avantageuse pour les débits de boisson ou une maison de jeu de hasard plutôt qu’une entreprise de presse. Il a par ailleurs rappelé que le droit à l’information est une liberté fondamentale de tout être humain, et nonobstant ses imperfections, la presse occupe une place de choix dans nos sociétés. Une information de qualité détermine la confiance du public et qualifie la valeur des médias qui les éditent. 

Par la suite monsieur Amadou YARO, Directeur Général de l’ENAREF a donné une communication dont la pierre angulaire portait sur l’allègement des charges fiscales des entreprises de presse. Il propose notamment qu’un statut spécial soit défini pour les entreprises de presse.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le Ministre de la communication et porte-parole du Gouvernement, Alain Edouard. Il a représenté à l’occasion le premier ministre empêché à la dernière minute. Le ministre s’est engagé, malgré la modicité des moyens de son département, à explorer les voies et moyens de soutenir la presse privée. Des rencontres ont été programmées courant avril entre le gouvernement et les organisations de presse en vue d’examiner leurs requêtes. Cheriff Sy a saisi l’occasion pour engager un plaidoyer auprès du ministre en faveur de la libération de notre confrère de l’Ouragan. Après la cérémonie officielle, deux autres communications ont été présentées. Il s’agissait de présenter le Conseil National du Patronat et la Maison de l’Entreprise. Elles ont permis de connaître les activités des deux structures et d’échanger sur les avantages pour la SEP d’y adhérer.

Les patrons de presse, après avoir entendu le rapport moral et financier du bureau sortant, se sont ensuite penchés sur la relecture des textes organiques qui régissent la SEP. Le dernier acte a consisté en la mise en place d’un nouvel exécutif

 

 

Composition du bureau de la SEP

 

Président : Cheriff Sy : Bendré

Secrétaire général : Issaka Lengani : L’Opinion

Trésorier : Boureima Ouédraogo : Le Reporter

Secrétaire chargé des relations avec la presse et de la liberté de la presse : Lookman Sawadogo : Le Soir


Commenter l'article (2)