Arrondissement 4 L’UPC en ordre de bataille

Publié le dimanche 17 février 2013

La campagne électorale pour la reprise des élections législatives dans les arrondissements où les irrégularités ont été constatées par le conseil d’Etat a été lancée le 9 février 2012. Le parti du lion pour sa part, a l’instar d’autres formations politiques, a commencé à affûter ses armes il y a bien longtemps. Le 27 janvier 2012 à son siège de Tanghin, il a sonné le tocsin. Un seul leitmotiv : récupérer l’arrondissement n°4 de Ouagadougou.

Pour ce faire, le parti compte avec les jeunes de l’arrondissement qui « devraient prendre leur destin en mains » par la mobilisation pour la reprise. Pour concourir à cet objectif, des comités de mobilisation ont été installés. Ainsi, la cellule de Tanghin a lancé le mot d’ordre de la mobilisation. Oumar Zai, prenant la parole au cours de l’assemblée, a fustigé le bilan du conseil municipal sortant. De son avis, la gestion des espaces publics et l’attribution des espaces pour les investissements marchands n’ont pas toujours été fait suivant les règles en la matière. Point qui amène les jeunes qui se sont succédé au parloir à interpeler leurs camarades sur la nécessité de se mobiliser pour remporter les élections avec l’UPC. Slogan et appels se sont multipliés au cours de ce rassemblement préparatoire de la campagne qui vient de s’ouvrir. L’honorable Judicaël Tarbagado, député élu à Boussé pour cette législature est venu apporter son soutien à la cellule de Tanghin ! « Le député choco », selon les termes de l’ovation qui lui a été rendue, a souhaité spécialement que les jeunes se fassent entendre par cette élection dont la reprise est une occasion de rattrapage pour le parti dans l’arrondissement où il n’avait pas remporté le maximum de sièges lors de la première fois, en décembre 2012. La campagne est lancée, les partis politiques sont encore dans l’arène. Le suspense reste entier !

WB

 


Commenter l'article (3)