Ahmadiyya :« En islam, c’est le comportement qui attire »,

Publié le dimanche 17 février 2013

 Interview

Ahmadiyya : « En islam, c’est le comportement qui attire les fidèles », selon l’Amir Khalid Mahmood Shahid

Khalid Mahmood Shahid est le chef missionnaire de la communauté islamique Ahmadiyya au Burkina Faso. Dans l’interview qu’il nous a accordé, il nous entretien sur les fondements de sa communauté. Il jette aussi un regard sur ce qui se passe dans le monde « au nom de l’islam », comportement qu’il fustige. Selon lui, plus qu’une conviction pour défendre l’islam, les djihadistes ignorent tout de la religion islamique et de ses principes directeurs. Le coran et la justice de son point de vue sont des moyens pour amener la paix dans les pays concernés par les attaques intégristes.

 

Evé : Qu’est-ce que la jama’at islamique Ahmadiyya ?

KMS : Généralement, les gens pensent que la jama’at islamique Ahmadiyya est une nouvelle religion. Différents marabouts, différentes personnes ont aussi dit que c’est une nouvelle création en islam, mais c’est cent pour cent islamique. C’est la même religion que le prophète Mohamed (paix et salut sur lui) a apporté. C’et la même religion que le Saint Coran a introduit sur cette terre. A y voir dans les détails, c’est la même religion. C’est le même Coran, le même prophète, le même ange, la même croyance, le même Dieu et la même profession de foi. Maintenant, la différence se trouve où ? Pourquoi la jama’at islamique Ahmadiyya est différente des autres ? Le prophète Mohamed a prophétisé que dans les derniers temps, il y aura un réformateur. Il a dit que ce réformateur qui viendra sera l’imam Mahdi, et dans un hadith, il l’a nommé Issa, c’est-à-dire, le messie. C’est pour cela qu’on l’appelle le messie promis. Dans les croyances, cela n’est pas différent. Tout le monde dit que quelqu’un doit venir pour restaurer l’islam, pour donner une nouvelle vie à l’islam. En 1889, une personne a proclamé en Inde que Dieu lui a révélé plusieurs fois que la personne qui doit venir pour restaurer l’Islam c’est lui. C’est lui le mahdi. Il s’appelle Hadrat Mirza Ghulam Ahmad de Qadian. Quand il a installé la communauté, il a dit pourquoi il l’a installée. Dans un hadith, le prophète a dit que quand Mahdi viendra, il y aura une partie des musulmans qui vont le suivre, ils vont enseigner, par leurs comportements, le même islam que le prophète Mohamed a enseigné. C’est pour cela qu’il y a des différences entre les autres musulmans et nous.

 

Quels sont les rapports que vous entretenez avec les autres communautés religieuses, les autres musulmans, les chrétiens… ?

Normalement, quand quelqu’un nous approche, il n’y a pas de problème. C’est pour cela qu’ici, au Burkina Faso, nous sommes en train de prêcher que celui qui doit restaurer l’islam est arrivé et nous venons pour vous donner le message. Pour traiter avec les autres, si ce sont les musulmans, c’est une chose à part, si ce sont les autres religions, c’est une autre chose. Si ce sont les musulmans, nous avons les mêmes croyances. Maintenant, ce qui est dans le cœur de chacun, c’est entre lui et Dieu. Nous disons à nos frères musulmans, il ne faut pas nous rejeter vite. Il faut nous écouter pour comprendre notre message. Pour ce qui concerne les autres, cela aussi est clair. L’islam a donné des enseignements brillants par rapport à comment vivre avec les autres religions. Ils sont d’abord des hommes et un homme a droit au respect. L’islam nous l’enseigne. Après cela, le Prophète Mohamed, toute sa vie, il nous a montré ses rapports avec les autres religions. C’était tellement formidable, un comportement tellement formidable qui attirait les gens vers l’islam. C’est la même chose que notre slogan (l’amour pour tous, la haine pour personne). Nous invitons tout le monde à venir voir Ahmadiyya, quel est son message, parce que nous croyons qu’aux derniers temps, Dieu va emmener tout le monde sous le drapeau de l’islam.

 

Quelles sont vos méthodes d’approches quand vous dites que vous invitez tout le monde à venir vous découvrir ?

C’est notre prêche. Nous prêchons partout, aux hommes, femmes, enfants. Vous savez, pour approcher quelqu’un, pour changer son comportement, si vous pensez que votre religion est bonne, l’islam vous a donné deux choses seulement. A part ces deux choses, si un musulman dit qu’il y a une troisième chose pour attirer quelqu’un dans la religion, je dis qu’il a menti sur Dieu, sur le Saint Coran et sur le prophète Mohamed.

 

Première chose : pour attirer quelqu’un, c’est votre comportement personnel qui peut l’attirer. C’est clair. Par exemple, si je suis un bandit et je suis en train de prêcher que ma religion est bonne. Si vous m’approchez et vous voyez que je suis un bandit, vous allez me laissez. Vous allez dire que je suis un menteur, vous n’allez plus revenir. C’est seulement le comportement qui peut changer la mentalité de quelqu’un. Je me rappelle une histoire du prophète. Il partait une fois à la Mecque. Il a vu une vieille qui avait beaucoup de bagages sur la tête. Il s’est approché d’elle pour l’aider. La vieille a commencé à le conseiller. Elle lui dit : « mon enfant, j’ai appris qu’il y a un magicien qui est arrivé ici à la Mecque. Fais beaucoup attention. J’ai appris que quand il fait sa magie tout le monde le suit ». Arrivé à la maison, la vieille lui a demandé son nom. Il lui a répondu : « Ma maman, c’est moi Mohamed ». La vieille lui dit : « Si c’est toi Mohamed, c’est que ta magie a déjà agi sur moi, je deviens musulmane ». C’est le comportement qui attire.

Deuxième chose : Il n’y a pas la force dans l’islam. Cela veut dire qu’on doit utiliser d’autres moyens, le message de Dieu, et l’amour pour attirer les gens.

 

Aujourd’hui, ne peut-on pas dire qu’il y a une certaine crise de la foi ? Ou bien c’est une mauvaise compréhension de ce que le Saint Coran enseigne.. ?

Vous ne pouvez pas trouver une seule parole dans le Saint Coran qui met le doute dans le cœur de quelqu’un. Je suis un musulman. Si je fais quelque chose de mauvais, les gens vont se demander : « C’est cela l’islam ? Je ne veux pas de cela ». Cela veut dire que cette chose prêchée émet des doutes par rapport à l’islam, et c’est cela que vous voyez aujourd’hui. L’islam c’est le Coran. Il n’y a pas autres choses. Maintenant, s’il y a des crises, s’il y a de mauvaises compréhensions au nom de l’islam, c’est parce que les gens portent simplement le nom de musulman. Le prophète a dit qu’un jour viendra où c’est seulement le nom de l’islam qui sera porté. Le Coran sera là mais simplement comme les autres livres, posé quelque part. Les gens vont laisser le vrai sens des versets. Les musulmans construiront beaucoup de mosquées mais il n’y aura pas de direction. Les musulmans de ces temps seront les plus mauvaises créations sur terre. Imaginez ces paroles du prophète. Les gens qui l’écoutaient lui ont demandé pourquoi eux ils se sacrifient alors ? Il leur a dit : « Attention ! Même si la foi s’en allait à l’étoile polaire, un homme parmi eux va la ramener encore sur la terre ». C’est le réformateur. Quand il est arrivé, il a dit aux gens que le jihad qu’ils sont en train de prêcher n’est pas du jihad. Le prophète n’a jamais fait ce jihad-là. Les Ahmady sont des millions dans le monde mais personne n’a dit qu’un Ahmady ment. L’islam d’aujourd’hui doit être restauré. C’est pour cela que Dieu a envoyé un réformateur. Aujourd’hui, il y a deux problèmes. Certains se réfèrent au terrorisme, mais ce n’est pas une religion. Comment des gens peuvent dire qu’ils aiment le créateur et tuent ses créatures ? Ce n’est pas possible. 

 

Ca vous fait quoi, toute cette actualité sur l’islamisme, le terrorisme le jihad… ?

Personne ne peut pas dire que c’est le Coran qui lui dit faire cela. Quelqu’un a demandé un jour au prophète ce qu’il doit faire devant les situations dont il a parlé (la multiplicité des communautés musulmanes, NDLR). Le prophète lui a dit d’aller dans une communauté de musulmans, mais il n’est pas resté là. En même temps, il a dit : « Attacher-vous bien là où vous allez trouver qu’il y a un imam de Dieu ». Quelle religion a déclaré qu’elle a un imam de Dieu ? Personne n’a le courage de dire cela, sauf Hadrat Mirza Ghulam Ahmad. Il a dit clairement que Dieu l’a envoyé : « C’est un arbre planté par la main de Dieu ». Il ne faut pas essayer de l’arracher parce que vous ne pouvez pas l’arracher. Quand il a proclamé en 1889 dans un petit village de Qardian, il a dit : « Vous êtes en train de vous opposer à moi ? Il ne faut pas faire ça, vous ne pouvez pas. C’est Dieu qui m’a dit que c’est moi l’imam Mahdi ». Il n’a pas dit de militer dans des mouvements. Tous les musulmans croient en ce que imam Mahdi doit venir et que c’est lui qui doit restaurer l’islam.

 

Est-ce que le jihad, celui qui est appliqué au Nord Mali par exemple est sensé du point de vue de l’islam ?

Moi je ne connais pas un autre jihad si ce n’est celui de l’islam. Il n’y a pas de force. Chacun a le droit de dire ce qu’il pense. Le jihad islamique n’est pas comme les autres jihad que l’on voit de droite à gauche. C’est quoi le jihad en islam ? Premièrement, Dieu a dit de faire un effort fort pour quelque chose. Le Saint Coran a déclaré que le plus grand jihad est le jihad du comportement, de soi-même. Le Coran dit de ne pas mentir, voler, faire du mal, etc. Il nous a donné plusieurs enseignements. Il y a plus de 700 ordres dans le Saint Coran. C’est pour faire quoi ? C’est pour changer les comportements. Le plus grand jihad, c’est le changement de comportement. Pour tuer quelqu’un c’est facile mais pour changer le comportement, c’est un effort de toute la vie. Quand vous allez commencer, les forces maléfiques vont venir vous attaquer et essayer de vous égarer. Il vous faut vous relever pour ramener la voiture de votre vie sur la voie de Dieu. Deuxièment, quand on voit la vie du prophète Mohamed, il a fait des guerres également appelées jihad. Si vous prenez les 41 guerres qu’il a livrées, ça n’a rien à voir avec ce que les gens prêchent aujourd’hui. Ces guerres, c’était pour se défendre et cette défense est naturelle et existe même chez les animaux. A chaque fois que des gens attaquent l’islam, le prophète se défend. La plus grande guerre du prophète c’est la guerre des tranchés. Les mecquois ont rassemblé tous les groupes arabes contre lui. Avec 10 000 personnes, ils ont attaqués Médine dont toute la population ne valait pas 10 000, mais le prophète a gagné cette guerre. Aujourd’hui, on tue brutalement les gens et ont dit que c’est au nom de l’islam. Ce qui nous fait mal, nous les Ahmady, c’est que les gens inventent ces choses et disent que c’est au nom de l’islam.

 

Quelle est donc la solution à tous les maux que vous citez ?

Il faut suivre le message de Ahmadiyya. C’est la seule solution pour le monde. Peut-être vous allez dire que Ahmadiyya n’est pas un grand groupe. Ce n’est pas cela qui compte. Ce qui compte, c’est la force divine. Quand le prophète est arrivé, il était seul mais en 23 ans, toute l’Arabie est arrivée à ses pieds, des gens qui l’ont lapidé, tué ses proches au paravent. L’islam, aujourd’hui, c’est comme un marché où chacun va vendre ce qu’il a à vendre. Où sont les conseils et les recommandations du prophète ?

 

Ca c’est à l’échelle des musulmans, et à l’échelle de l’Etat ? Qu’est-ce qu’on peut faire contre l’islamisme ?

Ces enseignements (Ndlr : les enseignements du Coran), c’est pour tout le monde. Politiquement, la solution c’est la justice. Dans un pays où il y a la justice, il y a la paix aussi. Le Saint Coran dit de faire justice n

 

Interview réalisée par

Wilfried BAKOUAN


Commenter l'article (72)