Droit libre TV : Un an après, bilan et perspectives

Publié le mardi 23 octobre 2012

Les internautes burkinabè et d’ailleurs on durant une année appris à connaitre l’intérieur du pays à travers la web-Tv. Parmi celles qui sont les plus vue, Droit libre TV, une création de l’association Semfilms. Pour le premier anniversaire de cette web tV, les premiers responsables ont présenté lors d’une conférence de presse le vendredi 5 octobre 2012, le contenu de ce média. Un plateau télé, « ma vie mes droits », 2 à 3 vidéos sont présentées de manière hebdomadaire aux internautes. L’équipe de rédaction est composée d’un réalisateur, d’une équipe de reportage au Burkina Faso, Mali, Sénégal et en Côte d’ivoire. Le moins que l’on puisse dire est que le bilan pour cette première année est satisfaisant. Pour 100 000 visiteurs visés au départ, ce sont 800 000 internautes qui ont cliqués sur le site web du média pour y visiter 150 vidéos. En termes de perspectives, Droit libre tv devra étendre l’expérience et continuer la production de vidéos à même de faire voir la souffrance des populations vivant dans les confins de ces pays. La promotion de droits humains par l’image est le crédo de Droit libre Tv qui, de l’avis de Abdoulaye Diallo, est née suite à l’assassinat du journaliste Norbert Zongo en décembre 1998. Deux CD sur les droits humains ont été présentés à la presse au détour de cette conférence de presse. « Une vie de cachot » de Inoussa Baguian qui servira de support pour une campagne de formation et d’information sur la lutte contre la torture dans 45 villes du Burkina, et « Sur le chemin de mes droits » de Inoussa Kaboré.

La suite du festival Ciné droit libre se poursuivra dans ce mois d’octobre. Le présidium de la conférence de presse à déroulé aussi son programme. Les villes de Pô, Koudougou, Bobo Dioulasso, Garango et Tenkodogo auront à leur tour ciné droit libre du 13 octobre au 11 novembre 2012.

 

WB


Commenter l'article (1)