Faut-il traiter la colère des musulmans par dessus la jambe ?

Publié le dimanche 30 septembre 2012

Par Newton Ahmed Barry

Les musulmans ont pour l’essentiel, les nerfs à vif depuis le début de la décennie 1990, avec la victoire volée des islamistes en Algérie. Le Front islamique de salut (FIS) a été le premier en vérité, avec l’Algérie à rentrer dans le printemps démocratique arabe. Sauf, que c’était l’Algérie, pour des raisons évidentes, la France n’a toujours pas fait le deuil de ses prétentions sur ce pays et c’était des Islamistes qui arrivaient au pouvoir, après le trauma de l’Ayathollah en Iran. On a dit que ce sont les généraux qui n’en ont pas voulu ? Des sornettes en réalité.

 

Une décennie après, ceux qui ont assassinés les moines de Tibhirine, ne sont pas ceux qu’on avait accusés au départ( lire Le Crime de Tibhirine, révélations sur les responsables, aux éditions.

 

La Découverte, à paraître). Où prenaient-ils leurs ordres ceux-là ? Je veux parler des généraux « réfractaires à l’islamisme ».

Avec Tibhirine, l’on commence juste à cerner la collusion avec les services français.

 

La question des islamistes est donc complexe. C’est peut-être même un fonds de commerce. Le printemps arabe, partout consacre l’arrivée au pouvoir des islamistes, dans le sillage des bombes occidentales. En même temps, l’islamisme n’a jamais été aussi décrié et exécré par l’occident. La dernière campagne présidentielle en France en a été une belle illustration. Entre l’affaire Mohamed Merah et les journées islamistes de Bourget, Sarkozy a surfé sur toutes les palettes « islamophobes ». Or au même moment, il installait des islamistes (favorable à la charia) à Tripoli.

 

La récente poussée de fièvre, dans le monde musulman, après le navet« Inoncence of muslim » et la bêtise de Charb, repose encore le problème islamiste de l’occident. Globalement, l’occident est dans la phobie de l’islam et dans le déni de la légitimité islamiste. Ce sont des minorités, disent-ils. Or ces minorités, sont suffisamment majoritaires, pour s’emparer des pouvoirs politiques, quand les occidentaux se débarrassent de leurs anciens protégés.

 

Il faut donc finir avec la « peur condescendante » et commencer à regarder la réalité. Il y a, à travers le monde aujourd’hui un fait islamiste, qui n’a jamais été la préférence de l’occident depuis Charles Martel d’Anjou en 732, mais elle est là. Ceux qui violemment manifestent n’ont peut-être pas raison, mais ils sont porteurs d’ « une raison ». Cela semble difficile à comprendre en occident. Or ce même occident vient d’admettre que les Extrêmes droites, constituent des courants de pensées, qu’il faut cesser de mépriser. Marine Lepen, environ 20% des Français. Des français qui souffrent, dit-on et pour qui il faut avoir une écoute particulière. Alors pourquoi ne pas admettre aussi, que les extrêmes de l’islam, constituent des souffrances ou à tout le moins des « interpellations ».

 

Quand Charb, présente Mohamed sous les traits d’un pédophile, dans un simple appareil en bouchant avec une étoile (extrême délicatesse), l’orifice de son anus, est-ce vraiment drôle ? Sommes-nous encore dans la caricature ? Dans la loi française, le blasphème n’est pas puni, c’est tant mieux. Mais sommes-nous encore dans le blasphème ? N’est-ce pas le mépris et la déconsidération pour ces milliards d’être humains (du moins c’est comme ça qu’ils le voient eux), qui sont différents de Charb. Ou, pour être précis, différent de l’idéal humain, de l’éducation du patron de Charlie Hebdo, peut-être athée, mais sûrement influencée par les racines judéo-chrétiennes de sa civilisation.

 

Charb ne s’en rendrait, peut-être pas compte, mais il est dans l’islamophobie la plus vile. Aimé Césaire avait dit ceci, pour railler les bons communistes blancs qui se disaient « amis » des colonisés : « l’anticolonialisme même des communistes porte encore les stigmates du colonialisme qu’il combat… » De Charb de son laïcisme on pourrait dire la même chose : « l’anti extrémisme même de Charb porte les stigmates de l’extrémisme de sa civilisation judéo chrétienne… »


Commenter l'article (1)