Les Touaregs du Mali veulent leur indépendance

Publié le dimanche 4 mars 2012

Les armes crépitent de nouveau dans le nord
Mali. Et de violents combats opposent les
rebelles pour l’autodétermination de
l’Azawad et l’armée malienne. Ces combats
sont les premiers depuis un accord ayant mis fin à
la rébellion en 2009.
Le Mouvement national de libération de
l’Azawad, dit le gouvernement malien, est
constitué de militaires rentrés de Libye, auxquels
se sont joints d’autres éléments. Ce mouvement a
été créé en fin 2011et après avoir fusionné avec le
Mouvement touareg du Nord-Mali d’Ibrahim Ag
Bahanga. Ce dernier, semble-t-il, est mort dans un
accident de la route l’an dernier.
Moussa Ag Acharatoumane, l’un des responsable
du mouvement de l’Azawad, reconnait
l’implication des combattants revenus de Libye.
Toutefois, il affirme que ses troupes sont
également constituées de « jeunes et des
déserteurs de l’armée malienne ».
Le sens de leur combat : exiger
l’autodétermination car le nord, affirme-t-il, a
longtemps été exclu des projets de
développement et ce malgré les nombreuses
promesses faites par les différents gouvernements
maliens.
Aux dernières nouvelles, l‘armée malienne a
repris Ménaka, Tessalit et Aguelhok aux mains
des combattants Azawad. Ces régions étaient aux
mains des combattants touaregs la semaine
dernière. Selon le gouvernement malien, son
armée est désormais maitre des localités.
D’ailleurs, il a affirmé avoir installé des renforts.

Ramata Soré


Commenter l'article (2)