OPERATION INDEMNISATIONS d’anciens ministres passent à la caisse

Publié le dimanche 4 mars 2012

Les victimes des émeutes militaires viennent de passer à la caisse
suite au communiqué gouvernemental qui les y invitait. On a bien
sûr profiter de l’occasion pour faire un peu de com, histoire de
montrer que le pays se met debout malgré les pires épreuves qu’il
a vécues et malgré aussi les caprices de dame nature dont le
monde paysan continue d’en souffrir les conséquences. Le pays
se met debout certes, mais grâce surtout à un gouvernement qui
bosse dur avec à sa tête notre bon président Blaise Compaoré.
Les commerçants victimes des émeutes ont bien sûr répondu
présents et ont empoché leur pécule, et certains parmi eux n’ont
pas manqué de remercier qui de droit. Parmi les indemnisés, il y
en a qui n’ont pas été exposés aux médias mais qui ne s’en tirent
pas moins bien. On cite le cas de deux anciens ministres de
Tertius qui auraient profité de l’occasion pour se faire payer des
montants indus. Vrai ou faux ? Ceux qui croient savoir affirment
qu’il y en a un qui se serait fait payer plus de cent millions une
résidence secondaire qui ne ferait évidemment pas ce prix ! Si
l’on comprend que des commerçants soient indemnisés, on
comprend moins que des ministres puissent bénéficier
d’indemnisations de l’Etat alors que c’est leur gestion de l’Etat
qui est justement en cause. Certains ne manquent pas d’établir un
parallèle entre ces indemnisations et l’absence d’indemnisation
quand les domiciles des responsables du collectif avaient été
saccagés.


Commenter l'article (14)