Développement local:Une association pour sauver Poura

Publié le samedi 4 août 2012

Poura avait amorcé son développement avec l’ouverture de la mine en 1983 qui avait entrainé des retombées économiques profitables aux populations. Depuis sa fermeture, la ville a sombré dans un déclin progressif. C’est pour enrayer ce processus et redonner un visage nouveau à cette ville que l’Association Ni-Nidua pour le Développement de Poura (ANDP) a vu le jour. Pour lancer ses activités, une cérémonie s’est déroulée le samedi 15 juillet dernier à l’école A de Poura, cérémonie qui a regroupé les fils et filles autour d’un idéal commun : travailler la main dans la main pour le développement.

C’est cette idée forte que le président de Ni-Nidua, Saidou Traoré a exprimé dans son allocution de’ouverture : « Une seule main n’amasse pas mousse. L’Etat fait des efforts certes mais il lui faut prêter main forte afin que le développement de Poura se fasse rapidement et de la manière dont la jeunesse attend car si l’on baisse les bras, on ne reconnaitra Poura que de nom. C’est pourquoi j’exhorte l’ensemble des populations à se mettre ensemble pour sauver ce qui est en train de périr et envisager d’autres pistes pour le redressement de Poura. Cultivons donc la fraternité, la tolérance et le pardon car le succès des activités de l’association est du ressort de la population ». Le représentant du chef de Poura a quant à lui salué l’initiative et souhaité qu’elle se concrétise pour le bien des populations. Les deux parrains, Adama Ouandaogo, Directeur Général de l’ENEP de Fada et Yaro Fanta, Directrice générale de la promotion et la protection des droits de la femme ont souhaité que ce ne soit pas une association de plus mais un cadre pour promouvoir la conscience et l’éveil citoyen pour que soit promu un développement unifié qui tient compte de toutes les localités de la commune de Poura. Les statuts et le règlement intérieur de l’association ont été à cette occasion remis au maire et à toutes les autorités présentes. Les cinq meilleurs élèves au CEP 2012 du département ont reçu des kits scolaires. C’est le cas également de l’enseignant qui a réalisé le plus gros pourcentage de succès au CEP. 

Plusieurs activités ont meublé la journée notamment un cross populaire qui s’est tenu le samedi matin et qui a vu la participation de toutes les tranches d’âges, signe que la population adhère au slogan de développement chanté par l’ANDP. Un match de foot ball a opposé les membres de l’association et les autorités coutumières, religieuses, administratives et les fonctionnaires de Poura. Un autre a opposé l’équipe de Fara à celle de Poura et remporté par Poura par 1 but à 0.

 

Michaël Pacodi

pacomik@yahoo.frmailto:pacomik@yahoo.fr

 


Commenter l'article (0)