Affaire visa de Me Halidou : L’Ambassade de France présente ses excuses

Publié le lundi 23 juillet 2012

L’affaire du visa française refusé à Me Halidou Ouédraogo a défrayé la chronique la semaine dernière. La page est à présent tournée, on peut penser. Le défenseur des droits de l’Homme a reçu le lundi 09 juillet son passeport avec visa français des mains de Mme le Consul. On se rappelle que le vendredi 28 juin, Me Halidou Ouédraogo s’était vu refuser un visa alors qu’il devrait se rendre en France le lendemain même pour des raisons de santé. Il avait une autorisation d’évacuation sanitaire délivrée par un Conseil National de Santé et visée par le Ministre de la santé du Burkina. Son dossier de demande de visa indiquait également que la clinique qui devrait le recevoir avait déjà reçu une avance des frais de soins. Et pourtant le Consulat motivait sa réserve d’octroyer le visa par le fait que la Clinique n’aurait pas encore été payée et en plus, l’infirmerie de l’Ambassade devrait « attester que les soins ne pouvaient pas être donnés au Burkina ». Des arguments qui ont révolté les militants des droits de l’Homme au Burkina. Après que la Presse a suffisamment fait échos de la vague d’indignation de l’opinion qui s’en est suivi, l’Ambassadeur de France et Mme le consul ont conjointement reçu Me Halidou Ouédraogo le lundi 9 juillet pour lui signifier que c’était une méprise de ses services, Halidou Ouédraogo n’ayant pas bien décliné son identité. Ils lui ont présenté des excuses et des regrets. Selon Maître à qui nous avons rendu visite à son domicile le lundi 09, les échanges ont étés aimables et les deux diplomates français ont été « très courtois à son égard ». Maintenant que « la page est tournée », comme le souhaite Me Halidou, il a salué l’ensemble de la presse pour son travail, le Présent du MBDHP, le Ministre de l’Administration territoriale et celui de la Promotion des Droits humains qui lui ont témoigné leur soutiens n

 

 Boukari Ouoba


Commenter l'article (1)