CENI : La biométrie fait ses premiers pas

Publié le mercredi 11 juillet 2012

Le 1er juin dernier, l’opération de l’enrôlement biométrique des électeurs pour les scrutins couplés législative et communale a commencé dans la première zone. La région de l’Est en fait partie. Du 13 au 16 juin, nous y avons séjourné pour observer le déroulement de l’opération. Les difficultés de démarrage ont conduit à une prolongation de cinq (05) jours supplémentaires.

Comparé aux précédentes opérations de recensement des électeurs, l’enrôlement biométrique dans la région de l’Est connait un réel engouement des populations. Dans tous les centres on a recensé trois fois plus d’inscrits que lors de la présidentielle de 2010, la plus catastrophique de tous les scrutins organisés depuis 1991, en terme d’inscrits évidemment. Les chiffres provisoires annoncent plus de 54% d’enrôlés. On est encore loin de l’idéal, sauf que si la communication et la sensibilisation avaient été mieux faites et l’opération de délivrance des jugements supplétifs plus efficients, les résultats auraient été encore meilleurs. La biométrie produit des effets. Avec la photo sur la carte, ça attire. Un recadrage de la communication avec les canaux adaptés, pourrait conduire à plus d’enrôlés. Reste aussi, la période d’hivernage. La saison est largement en retard cette année. Le moindre crachin provoque une ruée aux champs. Dans la deuxième zone, il faudra sans doute en tenir compte et peut-être adapter les horaires.

Par Newton Ahmed BARRY


Commenter l'article (0)