La musique yarma sur le marché du disque

Publié le jeudi 21 juin 2012

Le Professeur Alain Joseph Sissao vient de mettre un CD sur le marché du disque. En collaboration avec la troupe de Sahongo dans la province de Kadiogo et celle de Sankoussi dans le Ganzourgou, il accomplit une des missions qui était inscrite dans la perspective du colloque qui s’est tenu du 30 au 31 octobre 2007, à savoir la valorisation de la culture yarma. L’œuvre a été dédicacée le 2 juin dernier à l’Institut national des sciences sociales (INSS). Alain Sissao a indiqué que la réalisation du CD est une manière pour lui de rendre visible la musique yarma. Il est également la continuation de ses recherches sur la culture de cette sous entité Moagha. L’album est composé de 4 titres : deux chansons et deux musiques instrumentales. La problématique de la culture et la danse yarma sont au cœur du travail du Professeur Sissao depuis 1980. Il en a fait sa préoccupation du temps où il était étudiant sur le campus et entend poursuivre le travail dans le même sens. Exceptée la réalisation de cet album, les rares sons de la musique yarma ont été enregistrés du temps de la splendeur de la Radio rurale avec des animateurs de renom de l’époque comme Saïdou Compaoré ou le regretté Tiga Ouédraogo. Kader Sanfo par le truchement de la musique moderne avait aussi essayé de valoriser la rythmique yarma mais malheureusement il a disparu à la fleur de l’âge. Son titre testament que la télévision nationale diffusait assez régulièrement, il y a quelques années était : « Kemyoure Komkamdé » Les pas de danse yarma s’exécutent avec un accoutrement particulier. Les danseurs portent un pantalon bouffant, des filets, un bonnet triangulaire et des clochettes que les mossé appellent « Kéma ». n

Merneptah Noufou Zougmoré

 


Commenter l'article (0)