Sourou : Halidou Diallo et son fils Inoussa, enlevés et exécutés à Di

Publié le mardi 12 mars 2019

La cinquantaine passée, Halidou Diallo est un exploitant agricole dans le bassin aménagé de Di dans la province du Sourou. Après avoir exploité une boutique de commerce de marchandises diverses, il s’est intéressé à la culture de l’ognon d’où il tirait sa pitance, à côté de son métier d’éleveur. Mari de trois femmes, Halidou Diallo menait une existence paisible à Di. Il avait aussi de la famille en Côte d’Ivoire à laquelle il rendait souvent visite. Dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 février aux environs de 1h 30 du matin, il est selon des témoignages enlevé, avec son premier fils du nom d’Inoussa par des éléments en tenue. On les retrouvera une fois le jour levé, criblés de balles et abandonnés dans la brousse, à une dizaine de kilomètres de Di. Si les témoignages ne relèvent rien de suspect en ce qui concerne le profil du père, ils sont cependant plus nuancés concernant le fils dont le passé est décrit comme ayant été tumultueux à une certaine période. Ces mêmes témoignages indiquent que l’homme s’est par la suite assagi.
De forts soupçons pèsent sur les FDS qui auraient mené des opérations dans la même période dans ladite zone de Di. Et il faut s’inquiéter sur le choix d’un mode opératoire de plus en plus constant depuis la fameuse opération dite de neutralisation des 146 terroristes. Nous ne cesserons de le répéter, la vigilance s’impose plus que jamais dans cette situation difficile que traverse le pays où la tentation est forte de faire simple en éliminant tous ceux qui sur la base d’un soupçon ou d’une dénonciation qui reste à prouver passent pour des terroristes. Le besoin de sécurité ne doit pas servir de blanc-seing pour violer le principe de la présomption d’innocence surtout quand l’enjeu concerne la vie humaine.

GBN


Commenter l'article (0)