Kéré Mahamoudou : 12 ans déjà !

Publié le samedi 2 juin 2012

In memoriam ! C’est le 10 juin 2000 que Mahamoudou Kéré, a été frappé par les enfants de naaba Tigré dans la cour royale de Tenkodogo jusqu’à ce que mort s’en suive. Un procès pénal a eu lieu dans les conditions que l’on sait, sous la pression de la rue, mais le procès civil qui aurait permis d’obtenir quelques réparations matérielles n’a jamais eu lieu. On imagine dans quelles difficultés cette famille nombreuse a dû se débattre pendant 12 ans. Mahamoudou Kéré a laissé derrière lui 5 épouses et 25 enfants. Une de ses épouses vient de décéder. A Tenkodogo, le 10 juin prochain, parents et amis se souviendront de cette triste journée fatale. On aurait espéré un geste de contrition du côté du Palais pour apaiser les cœurs mais de telles choses n’ont de sens que quand elles sont spontanées. A ce qu’on murmure, il faudra encore attendre. Un tel geste commande un dépassement de soi, ce qui est une disposition d’esprit rarissime chez nos princes. Mahamoudou a été sacrifié à l’autel de l’intolérance. C’était un esprit libre qui croyait que le changement positif pouvait jaillir de la critique constructive. Néanmoins son sacrifice n’aura pas été vain. Il a contribué à libérer bien des esprits et permis des avancées démocratiques. Le 10 juin prochain, parents et amis devront se souvenir que Mahamoudou a refusé de se coucher. En cela, son esprit a triomphé de la mort. Sachons-nous inspirer de son exemple.


Commenter l'article (1)