Fédération burkinabè de foot : La guerre au colonel Sangaré est déjà déclarée

Publié le lundi 5 septembre 2016

Plus que 3 mois et le renouvellement des structures sportives va s’ouvrir dans notre pays. Ce sont des moments de grandes passions, de moment de nuit de longs couteaux. Dans nombre de fédération, les bruits de couloirs, les fuites de conciliabules, les prises de positions et les retournements de vestes se font sentir. Mais les choses se passent le plus souvent en sourdine. Les adversaires n’abattent leurs cartes qu’à la dernière minute espérant surprendre la concurrence et tirer profit de l’effet surprise. A la fédé de foot, on n’a plus goût à ce jeu de cache-cache. Les élections, c’est maintenant semble-t-on dire. Tout porte à croire que celui qui est le premier à s’afficher prend une avance sur les autres. Et dans ce jeu de déclaration de candidature, une grosse surprise est sortie du chapeau. Une révolution de palais se prépare. En effet, l’un des opposants du président sortant n’est autre que son secrétaire général, Bertrand Kaboré. C’est un important pion qui s’isole. Car Kaboré a été le directeur de campagne du colonel Sangaré il y a 4 ans quand ce dernier prenait le pouvoir fédéral. Que s’est-il passé entre les deux hommes pour que le divorce s’instaure à ce point ? Le SG révolté reprocherait à son président une gestion sans partage. Selon certaines sources proches du colonel, Bertrand Kaboré n’aurait pas apporté toute la maitrise attendue de lui sur la gestion technique des dossiers à sa charge. Du reste, la FBF s’est vu contrainte de créer un poste de secrétaire administratif pour pallier tout manquement. Lors de la finale de la Coupe du Faso, le fossé entre les deux personnalités du roi-foot de notre pays était visible. Renvoyé dans les tribunes, le SG Kaboré n’a eu aucun rôle à jouer. C’est la preuve que la confiance a foutu le camp entre les deux hommes. Alors que le SG et son président se font la bagarre, un troisième larron s’annonce. Il s’agit de Kassoum Ouédraogo dit Zico. Ancien international, ce probable candidat se fait le soutien des anciens internationaux. C’est un lobbying assez fort car les anciens internationaux ont des influences aux seins des clubs. Mais cette avance de Zico se doit d’être temporisée. Car la mobilisation autour de sa personne ne semble pas pour autant faire l’unanimité. Les anciens internationaux sont divisés sur l’élu de leur cœur dans cette campagne. Par contre, il ne fait plus de secret. Le colonel Sangaré sera candidat à sa propre succession. Et il est le super-favori. Une alliance qu’il a passé avec un autre potentiel candidat lui donne une énorme avancée. Il s’agit de Balima, le diplomate fils de la famille de l’EFO. Le deal conclu entre les deux hommes envoie Balima au poste de SG de la FBF. Mais en faisant le décompte des clubs, on réalise que Sita Sangaré qui a une main mise sur la D2 qui compte 32 clubs et D3 qui en compte 53 part avec des grandes assurances. Malgré que ces clubs suscités n’ont qu’une voix chacun contre 4 à chacun des 16 clubs de la D1, le président sortant, même en cas de forte opposition en D1 pourrait sauver aisément son poste. A moins qu’un autre candidat ne sorte du bois d’ici-là.

J J Traoré


Commenter l'article (0)