Cérémonie d’Aurevoir à NAB : Que d’émotion !

Publié le lundi 5 septembre 2016

La rédaction de L’Evénement a organisé le jeudi 28 juillet une cérémonie pour marquer le départ de Newton Ahmed Barry. A l’occasion, parents, amis, confrères ou simples admirateurs de l’ex rédacteur en chef ont pris part à la cérémonie. C’était un moment de fortes émotions.

C’était une soirée pas comme les autres à la rédaction de L’Evénement. Ils sont venus nombreux pour assister à l’Adieu de NAB à la rédaction et en même temps au journalisme. Dans l’assistance, on notait la présence de Boureima Ouedraogo, directeur de publication du Reporter venu au titre de la Société des Editeurs de la Presse Ecrite (SEP). Rappelons que NAB a été co-fondateur de L’Evénement où il occupa la fonction de rédacteur en chef jusqu’à son départ. Tous les actionnaires du journal ont également pris part à la cérémonie. Pendant que certains attendaient dehors, les patrons du journal étaient engouffrés dans le bureau du directeur de publication (DP), Germain Bitiou Nama. La cérémonie était prévue pour 17h 00 mais c’est aux alentours de 18 H que le DP donnera le top départ pendant que des invités continuaient d’affluer. C’est lui d’ailleurs qui ouvrira le bal des discours. Il rappellera en substance que c’est dans « la quasi clandestinité » que le journal est né après l’assassinat de Norbert Zongo. Il a évoqué les acquis engrangés mais également les difficultés, notamment les nombreuses menaces de mort proférées contre les principaux animateurs du journal sous le régime Compaoré. Des carottes, il y en a eu également, avec les tentatives de corruption. Soulignant les qualités professionnelles et humaines de NAB, le DP retiendra la perspicacité, l’ouverture d’esprit, la force du travail, etc. Il dira que l’annonce du départ de NAB était « une surprise, un choc » pour la rédaction. Mais, il a terminé son discours en souhaitant à NAB de réussir dans ses nouvelles activités à la tête de la CENI. Un cadeau symbolique a été offert à l’ex-rédacteur en chef de l’Evénement. Et Abdoulaye Diallo alias Ménès d’ironiser : « c’est un sac pour y mettre les dossiers secrets de la CENI ». La foule éclate de rire. Et Newton de répondre : « tant que ce n’est pas un sac pour Ziniaré ça ne pose pas problème ». La foule s’esclaffe à nouveau.
En réponse, Newton a commencé par demander une minute de silence pour tous ceux qui sont tombés dans le combat pour l’avènement d’un Etat de droit, d’une vraie démocratie et d’un mieux-être pour tous les Burkinabè. Il a ensuite félicité la direction du journal L’Evénement pour avoir contribué à la formation de bon nombre de journalistes au Burkina. Il a interpellé les jeunes journalistes : « Donner toujours le meilleur de vous », conseille-t-il. Avec humilité, l’ex rédacteur en chef a demandé pardon à tous ceux qu’il a offensés. Tout comme en 1990 lorsqu’il quittait la RTB suite à l’assassinat de Norbert Zongo, NAB avoue qu’il ne savait pas exactement quel sera son point de chute. C’est pendant le mois de ramadan qu’il a été approché pour être commissaire à la CENI au nom de la communauté musulmane. Il était loin de s’imaginer président de la CENI.

Hamidou TRAORE


Commenter l'article (0)