Les imbéciles !

Publié le samedi 9 juillet 2016

A l’arrivée des trois mousquetaires dans le mouvement de l’opposition et de l’insurrection qui a suivi, j’avais écrit à leur propos que « seuls les imbéciles ne changeaient pas » et m’était opposée aux dubitatifs qui ne croyaient pas en leur sincérité.
Aujourd’hui, avec tout ce qui se passe, ces annulations de mandats d’arrêts et ces libérations des incriminés du putsch manqué, je dois reconnaitre la mort dans l’âme que les dubitatifs avaient hélas raison. C’est la restauration du régime Compaoré qui est en cours.
Comment Roch et Cie ont-ils pu oser nous faire cela ? Piétiner les cadavres des martyrs pour réinstaller l’ancien régime alors qu’une insurrection sans précèdent a eu lieu, que des Burkinabè ont payé le prix suprême pour en finir avec le régime dictatorial de Blaise Compaoré ?
Pourquoi alors ont-ils démissionné du CDP ?
Pourquoi nous ont-ils fait cette farce-là ?
Une comédie incroyable !
Et ces Sankaristes qui se sont liés à eux ? Comment se sentent-ils aujourd’hui ?
J’ai mal à croire ce qui se passe. Mais on pouvait voir venir le vent avec cette déclaration de Roch sur les mandats d’arrêts à savoir qu’il n’avait pas été informé. Cela laissait sous-entendre la suite.
Le peuple burkinabè n’est pas un peuple mouton et Roch et Cie se sont trompés d’époque.
J’ai beau retourner la question dans ma tête, je n’arrive pas à comprendre ce retournement de veste. Mais la façon dont se sont déroulées les élections présidentielle et législatives, il fallait s’attendre à tout cela car c’est la manière CDP qui a été opérée : achat de consciences, distribution de vivres et d’argent comme du temps de Blaise. Ces caciques du régime ont bien appris la leçon et l’ont appliquée à merveille.
C’est très frustrant et dégoutant de découvrir qu’on s’est fait avoir comme des enfants. Comment ont-ils osé nous faire cela ?
Comment ont-ils pu oublier le sang des martyrs versé ?
Comment ont-ils pu annuler les mandats d’arrêts et libérer les accusés du putsch ainsi que les maires emprisonnés ? Où se croient-ils donc ? Dans l’ancien régime ? Leur mémoire leur fait-elle défaut ? Ont-ils oublié que des gens sont morts pour la cause de la liberté ?
C’est vraiment à ne rien comprendre que de voir ce qui arrive sous nos yeux. Un véritable cauchemar dont on aura du mal à se réveiller.
Les trois mousquetaires n’étaient que des traites à nos rêves de liberté. Des traites qui ont bien caché leur jeu en se foutant du peuple et de ses revendications légitimes. J’ai mal de voir que le trio a osé ce que personne n’aurait jamais soupçonné. Réinstaurer l’ancien régime comme si de rien n’était. Il ne reste plus qu’à faire revenir Blaise Compaoré au pouvoir. Dégoutant !
Jouer aussi parfaitement la comédie est digne de grands artistes. Le trio a du talent à revendre.
Mais ils se sont trompés de temps et d’époque. Le peuple burkinabè qui s’est levé comme un seul homme pour chasser le dictateur Compaoré ne se laissera pas faire. Non. Ils peuvent y compter.
Le temps de la surprise passé, ce peuple se réorganisera pour chasser les traites du pouvoir qu’ils n’ont pas mérité.
Le Burkina Faso a changé et le trio a intérêt à s’en rappeler. Le temps de la dictature Compaoré est passé et bien passé.
Le peuple fier, digne et courageux du Burkina qui a pris le macadam durant des mois pour en venir à bout de la dictature Compaoré ne se fera pas voler sa victoire aussi facilement. Non, messieurs les mousquetaires. Non et Non ! Ayo ! Niet !
J’imagine que le dictateur Compaoré du fond de son exil doré ivoirien savoure son champagne et rit à gorge déployée de l’action de ses poulains car le trio n’est rien d’autre que cela. Des collabos qui ont bâti leur fortune et leur réputation sur le dos du vaillant peuple burkinabè. Mais ce peuple ne dort plus et le réveil risque d’être dur pour le trio des mousquetaires.
« Seuls les imbéciles ne changent pas ! » Dieu mon Dieu, que j’avais tort !
Grand tort de croire que le chien peut changer sa façon de s’asseoir.
La preuve est faite que nous nous sommes tous bel et bien trompés. Il était une fois trois mousquetaires comédiens !
Dégagez !

Angèle Bassolé, Ph.D
Écrivaine et éditrice
Ottawa, Ontario
Canada


Commenter l'article (0)