Didier Drogba à Ouaga : La visite d’un investisseur ou d’un pacificateur ?

Publié le jeudi 3 mars 2016

La star planétaire du football, l’ivoirien, Didier Drogba a fait une visite éclair à Ouagadougou. C’était dans la nuit du dimanche à lundi. Arrivé à bord d’un jet privé, Drogba a été immédiatement reçu au plus haut sommet de l’Etat par le président Roch March Christian Kaboré lui-même. Cette visite éclair de l’ex sociétaire de Chelsea a suscité une foultitude de questions. Didier Drogba en contrat avec le club Canadien, Impact de Montréal. Mais malgré un calendrier de sportif de haut niveau très chargé, l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire a jugé utile de prendre un jet privé pour un départ de Ouagadougou. L’audience que la star du ballon rond a eue avec le président du Faso n’a livré aucun de ses secrets. Mais à l’évidence elle n’est pas fortuite. Ce n’est pas tous les jours que Drogba laisse les pelouses pour fouler le sol des capitales africaines. Mais que peut bien vouloir le buteur en or à Ouaga ? La première raison serait qu’il viendrait à l’invitation de la première Dame. On se souvient que Sika Kaboré est l’initiatrice de Kimi foot, ce gala de bienfaisance qui réunit à Ouaga les vedettes du foot. Ce serait donc pour préparer cette rencontre que Drogba est arrivé à Ouaga. Peut-être. Mais très peu probable. Car pour ce genre de projet, il n y a pas d’urgence. En général, ce sont les agents de joueurs qui se déplacent pour régler les détails d’avant. Si donc ce n’est pas pour Kimi foot, quelle autre raison suffit à faire déplacer Drogba. Le Burkina est un pays où l’or est un bisness qui attire. Drogba étant actuellement au Canada, pays très actif dans l’extraction de l’or chez nous, il est facile d’établir des ramifications. Et vu qu’il est assez proche du Burkina, il connait le pays et ses hommes, il serait l’ambassadeur idéal pour pistonner ou imposer une compagnie étrangère. Mais on sait aussi que l’axe Abidjan-Ouaga est secoué depuis la transition. Le mandat contre Guillaume Soro et Blaise Compaoré lancé par la justice burkinabè n’a pas facilité les choses. Drogba serait-il venu en pacificateur ? Son aura, sa popularité et son statut font de lui, un médiateur de rêve. C’est peut-être là, la clé de cette visite.

J J Traoré


Commenter l'article (0)