Un braqueur de banque nommé Tuina

Publié le lundi 7 mai 2012

Ainsi donc, après avoir échoué à mettre la main sur Tuina, le jeune militaire braqueur de banque, les pandores de Houndé ont choisi de tomber à bras raccourcis sur sa maman. Persuadés que la mère connait bien la cache du jeune homme, ces derniers n’auraient pas hésité à la brutaliser dans l’espoir qu’elle se mette à table. De source proche du MBDHP section de Houndé, la pauvre femme serait traumatisée. Mais pourquoi diable s’en prennent-ils à elle sachant pertinemment que le jeune homme en cavale ne se hasarderait pas à dévoiler sa cache ? Ce n’est pas à une mère que l’on confie ce genre de choses bon sang. Mais qui est-il au fait et que veut-il ce Tuina apparemment bien décidé à faire parler de lui ? Certains parlent de lui comme d’un justicier complètement remonté contre le système dont il semble avoir été un garde chiourme ? Après avoir annoncé qu’il est un militaire radié de la première cuvée, on apprend maintenant qu’il a en fait été chassé de l’armée bien après, à la suite d’une expédition punitive contre le gérant d’un maquis de la capitale qu’il aurait rafalé à la jambe. Ce monsieur doit avoir des choses sur le cœur, lui qui a dû voir ou entendre beaucoup de choses. Peut-être a-t-il été aussi un exécuteur de basses besognes pour le compte de gens qu’il a décidé de haïr aujourd’hui. Plutôt que de soulager sa conscience à travers la plume des gratte-papiers que nous sommes, il a malheureusement choisi la mauvaise solution, la voie de sa criminalisation. Il n’est cependant pas trop tard pour se ressaisir, quitte à subir la rigueur de la justice de son pays.


Commenter l'article (12)