Le Goethe-Institut au Burkina Faso : Bilan d’activités 2014 et perspectives pour 2015

Publié le mercredi 18 février 2015

Le Goethe-Institut a tenu un déjeuner de presse le mardi 03 février 2014 à Ouagadougou. Le but de cette rencontre avec les hommes de médias étaient de dresser le bilan de l’année 2014 de l’institution et profiter de l’occasion pour présenter les projets d’activités du Goethe-Institut pour l’année 2015.

2014 a été une année de dur labeur pour l’institut allemand le Goethe-Institut et ses partenaires à en croire les premier responsables de l’institution au Burkina Faso. Plusieurs activités, dont la majorité est culturelle, ont été menées au cours de l’année écoulée. En collaboration avec ses partenaires nationaux et internationaux, le Goethe-Institut a entrepris au moins sept (7) activités de grandes envergures. Au titre de ces activités, on peut dénombrer l’exposition-réseau dans le domaine de la photographie et pour une première fois, trois (3) membres du centre photographique de Ouagadougou ont présenté leurs propres projets photographiques.

Par ailleurs, l’institut allemand a tenu des séances de projection de films, des séances de lectures, des concerts, a pris part à des festivals et à des expositions. Au total 30 soirées de cinémas ont été réalisées au Goethe-Institut et à la cité universitaire « la chinoise ». Il y a eu également des activités comme movingAfrica qui est un programme d’échange du Goethe-Institut de la région Afrique subsaharienne. Ce programme a pour but d’encourager l’interconnexion des artistes et des acteurs culturels du continent africain. A cela s’ajoute le village opéra qui s’est tenu en juillet 2014 où 40 enfants et jeunes se sont retrouvés à Laongo pour un atelier artistique. C’est la tournée de danse de la compagnie Gintersdorfer/Klaßen et le carrefour des arts plastiques qui ont été les principales activités du dernier trimestre de l’année 2014 du Goethe-Institut.

Le point de presse a été également une occasion pour TheklaWorch-Ambara et son staff de présenter le programme d’activités de l’année 2015 aux hommes de médias. Pour cette année, l’un des plus grands chantiers qui doit voir se tenir dans les jours à venir, c’est la participation active au FESPACO. Six films seront projetés au sein de l’institut durant la période du Festival Panafricain, du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou. Des films qui seront projetés, on peut retenir Homecoming de Jim Chuchu, The Cave de Ahmed Ghoneimy, L’autre femme de Marie Ka et biens d’autres. Outre le FESPACO, le premier trimestre de 2015 verra une fois de plus le village Opéra, le programme de résidence artistique, la pédagogie culturelle, une projection du terrain du peuple suivi d’un débat et le festival international de la bande dessinée de Ouagadougou. Cette activité sera suivie plus tard c’est-à-dire dans le dernier trimestre de l’année 2015 par un échange professionnel dénommé l’art de la ville, la caravane de contre. C’est une présentation du théâtre Hajusom en décembre 2015 qui mettra fin aux activités de Goethe-Institut pour le compte de l’année. En rappel, le Goethe-Institut est la plus importante institution culturelle de la République Fédérale d’Allemagne selon TheklaWorch-Ambara. « Le Goethe-Institut a pour mission de promouvoir la langue allemande à l’étranger, d’encourager la coopération culturelle internationale et de communiquer une image aussi complète que possiblede l’Allemagne  » selon ses premiers responsables. Le volet culture constitue l’axe principal de l’Institut.

Wend-tin Basile SAM


Commenter l'article (88)